Le Rapport d’activités 2016 de l’ARCOP rendu public

Conference presse 1L’ARCOP a présenté le contenu de son rapport d’activités 2016 aux hommes de médias, au cours d’une conférence presse, le mardi 3 octobre 2017 à la Direction générale de la coopération (DGCOOP).

C’est assisté  du secrétaire permanent, Tahirou SANOU et du directeur de la formation et des appuis techniques, Gaston YAMEOGO que le président du Conseil de régulation, M. Dramane MILLOHO a animé cette conférence de presse.

Au cours de cette rencontre avec la presse, M. MILLOHO dans sa déclaration liminaire a d’abord rappelé les missions de l’ARCOP avant de présenter les activités menées par l’institution tout au long de l’année.

conference presse 2Ainsi, en matière de définitions des politiques, il a souligné que l’année 2016 a été très riche en production législative. Il y a entre autres la contribution à l’élaboration de l’avant-projet de loi portant allègement des conditions d’exécution des projets, programmes et activités de développement, l’adoption de la feuille de route pour l’amélioration de la passation des marchés publics dont le processus a permis l’adoption de la loi portant réglementation générale de la commande publique et la relecture des spécifications techniques du matériel roulant.

S’agissant du renforcement des capacités des acteurs, il a évoqué le recrutement de 18 nouveaux formateurs pour étoffer le bassin des formateurs et l’organisation de 21 sessions de formation au profit de 204 participants grâce l’appui financier et logistique des partenaires comme le deuxième Programme national de gestion des terroirs (PNGT 2) phase III et le Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT).

Quant au maintien du système d’information, il est à retenir qu’au cours de l’année 2016, les marchés conclus s’élève à plus 137 milliards FCFA pour 336 procédures lancées, avec la précision que ce volume de marchés concernent uniquement les ministères et institutions.

En termes d’évaluation de la performance des acteurs du système de la commande publique, des insuffisances dans la chaine des passations des marchés publics ont été constatées. Seulement 6 indicateurs apprécient positivement les performances des acteurs, tandis que 14 dénotent des contre-performances.

Sur le plan du règlement des différends, on note 785 affaires traitées au cours de 75 sessions de l’Organe de règlement amiable des différends (ORAD) dont 622 plaintes de soumissionnaires. En matière de discipline 23 entreprises ont été suspendues.

Le président MILLOHO a terminé son propos en faisant des recommandations pour un meilleur fonctionnement à l’institution. La mise en œuvre effective de la redevance de régulation, une meilleure cohérence des textes adoptés, le renforcement des capacités des acteurs sur les nouveaux textes et la vulgarisation du code d’éthique, et l’assainissement du secteur de la commande publique sont de son point de vue plus qu’une nécessité.

En rappel, cette conférence de presse s’inscrit dans l’esprit de l’application de l’article 11 du décret 2014-554/PRES/PM du 27 juin 2014 portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’ARCOP, qui fait obligation à l’institution de dresser un rapport d’activités et de le rendre public après l’avoir remis officiellement au Premier Ministre. 

CONTACTS

tel: (226) 25 46 26 41

tel: (226) 25 46 26 43

mail: arcop@arcop.bf

numero vert burkina

Newsletter